i could spend the rest of my life with you » ollyrence
RSS
RSS
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 i could spend the rest of my life with you » ollyrence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
hello, i am
Invité
Invité



MessageSujet: i could spend the rest of my life with you » ollyrence   Mar 20 Sep - 23:10


   

   
I COULD SPEND THE REST OF MY LIFE WITH YOU.
Tu clignes plusieurs fois des yeux en l’espace de quelques secondes. Tes prunelles valsent un moment jusqu’à l’écran de ton téléphone, que tu tiens encore entre tes doigts. Tu devais être franchement crevé pour t’endormir avec l’appareil dans tes mains alors que, normalement, tu le posais toujours sur la table de chevet. Ta main libre se pose sur ton visage, un soupir de quasi désespoir passant tes lèvres. Ta main continue toutefois sa route et s’arrête contre ton torse et tu arques un sourcil. Si tu n’avais pas eu le temps de déposer ton téléphone, tu as pourtant eu le temps de te dévêtir. Lourdement, tu te relèves et files directement à la salle de bains. Une bonne douche te fera le plus grand bien. Même en pleine semaine, tu trouves l’appartement bien silencieux. Ayant enfilé un jogging propre, les cheveux encore en bataille, tu trouves ton chemin à l’étage principal et fronce le bout de ton nez en constatant qu’encore une fois, tu t’es réveillé en plein début d’après-midi. Tu es d’ailleurs surpris, parce que normalement, une certaine personne aurait déjà sauté à pieds joints sur le lit pour te tirer des bras de Morphée. « Olly? » Du milieu de la cuisine, tu l’appelles et attends. Pas de réponse. Tu vois plutôt Satan, votre labrador noir au marquage particulier, trotter dans ta direction, tout heureux de te voir enfin levé. Tes mains passent allégrement contre ses flancs alors que tu lui parles comme s’il pouvait te répondre, sachant très bien que ce n’était pas le cas. Une tasse de café en main, tu files au salon. Un sourire se loge directement sur ton visage lorsque tu entends le bruit familier de la manette d’une des consoles trônant dans votre salon. Assit sur le canapé, dos à toi, tu peux voir Olivier, un casque sur les oreilles, visiblement bien absorbé par son jeu. Tu t’approches et tire sur les écouteurs, te penchant ainsi au niveau de son oreille. « Tu ne voulais pas passer de temps avec moi? Tu ne m’as pas réveillé. » La seconde partie de ta phrase pourrait sonner comme un reproche, mais ce n’en est pas vraiment le cas. Tu déposes un rapide baiser contre sa joue avant de contourner le canapé, posant ta tasse sur la table basse avant de prendre place à ses côtés, le chien se blottissant directement à côté de toi. « Je n’ai pas l’intention de travailler aujourd’hui. Tu peux profiter de moi autant que tu le veux. »

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
hello, i am
Virgil Gothel
admin à la poigne de fer
avatar


récits racontés : 5 ever after since : 15/09/2016 auteur : chaotic evil/rainy.

MessageSujet: Re: i could spend the rest of my life with you » ollyrence   Mer 21 Sep - 20:44

i could spend the rest of my life with you

- olivier gaston — lawrence rosemont -


Avec ton casque sur les oreilles, tu te sens pratiquement au cœur de la guerre qui fait rage sur l'énorme écran plat de votre salon. Sept fois que tu recommences la même mission, finissant toujours par te faire tuer dans un tournant et tu dois faire un véritable travail sur toi-même pour ne pas tout balancer par la fenêtre en hurlant. Les doigts crispés sur la manette, tu tentes l'expérience une huitième fois, essayant d'utiliser ton cerveau pour parvenir à tes fins virtuelles. Cette fois, ce n'est pas un sniper bien caché qui a raison de toi, mais un type qui s'est carrément jeté sur ta personne pour te poignarder. Ta mâchoire se serre vivement tandis que tu expires par le nez, énervé par ce foutu jeu qui joue beaucoup trop avec tes nerfs et ta patience. La crise cardiaque frôle ton existence lorsque tu sens tes écouteurs bouger, mais reconnais aussitôt la voix du fou qui a osé te déranger. Le regard que tu lui décroches doit en dire assez long sur l'énervement qui coule dans tes veines en ce moment, bien que ce ne soit pas dirigé contre lui. Ton attention divague quelques secondes vers l'horloge la plus près pour constater qu'il se fait assez tard comparativement à ton habitude, sauf que tu places cela sur la faute de ton jeu qui t'a captivé jusqu'à la dernière seconde. « J'étais trop occupé à me faire zigouiller par tous les abrutis du camp ennemi qui passent, tu vois. » L'écran de jeu figé avec tes statistiques et ton personnage mort par terre sont suffisant pour témoigner à propos de comment tu t'en tire dans toute cette histoire. Tu es rejoins par deux poilus sur le divan, te demandant pendant un court instant où sont passés les chats. Avec autant d'animaux, tu te dis que Lawrence vit bien son cliché de prince - bien que c'est normalement la princesse qui attire la faune à sa fenêtre. Tu descends ton casque de tes oreilles pour le glisser à ton cou, récupérant la télécommande afin de remettre le son directement sur la télévision et tends la manette de la console vers ton boyfriend. « Un futur roi se doit de protéger son peuple. Passe cette mission et je fais à manger. Échoue, je suis ton repas et tu me dois un massage. » Ta proposition n'est pas équitable, mais tu la ponctues d'un adorable sourire en venant poser la main contre sa cuisse.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 428 WORDS.



 
"family" isn't defined only by last names or by blood; it's defined by commitment and by love. it means showing up when they need it most. it means having each other's backs. it means choosing to love each other even on those days when you struggle to like each other. it means never giving up on each other.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Invité
Invité



MessageSujet: Re: i could spend the rest of my life with you » ollyrence   Ven 23 Sep - 15:18


   

   
I COULD SPEND THE REST OF MY LIFE WITH YOU.
Oh, que l’énervement se fait sentir par tous les pores de sa peau. Tu as l’habitude, avec ton copain. Il est assez facile de lui faire perdre patience, et lorsqu’il s’agit de jeux vidéo, c’est encore pire. Lorsque tu relèves les yeux et croises l’écran, analysant les statistiques d’Olivier, tu prends bien vite conscience de la raison de son énervement. À voir combien de fois il était mort, tu pouvais comprendre pourquoi il perdait son calme. Le jeune homme retire son casque complètement et préfère mettre le son directement sur le téléviseur, probablement pour que tu en profites également. Sauf qu’il pose la manette entre tes doigts et tu arques un sourcil, écoutant attentivement sa proposition. « Sauf que ce n’est pas mon peuple. Et tu sais que d’un côté ou de l’autre, les propositions semblent t’être bien plus avantageuses à toi qu’à moi? » Tu poses l’une de tes mains dans la sienne, nouant ses doigts aux tiens pendant un instant. Tu ne peux t’empêcher de sourire à ton tour, ses sourires adorables finissant toujours par te faire flancher. Tu t’installes un peu plus confortablement sur le canapé et relâche la main d’Olivier, empoignant la manette. Et tu lances à ton tour la mission. Ce n’est pas la première fois que tu joues à ce jeu, mais ton copain en est bien plus expert que toi. Ta tête se penche lentement sur le côté alors que tu te concentres et avances dans le jeu, tentant de tuer tout sur ton passage. Tu veux vraiment gagner. Faire la cuisine ne te dérange pas, au contraire, mais c’est tellement meilleur quand c’est quelqu’un d’autre qui le prépare. Dans ce cas-ci, Olivier. De toute façon, il savait très bien que tu allais l’aider, qu’il le veuille ou non. « J’espère franchement que mon peuple ne sera pas aussi hostile. » Tu siffles ces mots entre tes dents, jetant ton personnage sur le côté pour éviter un sniper caché dans l’un des bâtiments se trouvant devant toi. Pourtant, même si la manœuvre te semblait ingénieuse, elle ne l’était pas. Tu vois ton personnage exploser, virevolter dans les airs pendant un moment avant de s’écraser au sol. Une mine. Quelqu’un avait planté une mine exactement dans le chemin que tu avais pris. C’était purement astucieux. Tu soupires, reposant la manette sur tes genoux. « …J’ai droit à une seconde chance? » Tu tentes de lui faire les yeux doux. Qui sait, peut-être qu’il dira oui.

love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
hello, i am
Virgil Gothel
admin à la poigne de fer
avatar


récits racontés : 5 ever after since : 15/09/2016 auteur : chaotic evil/rainy.

MessageSujet: Re: i could spend the rest of my life with you » ollyrence   Ven 23 Sep - 21:57

i could spend the rest of my life with you

- olivier gaston — lawrence rosemont -


Tu hausses les épaules l'air de rien, le sourire collé aux lèvres en pianotant sa cuisse avant que ses doigts viennent se nouer aux tiens. « Je suis ouvert aux négociations. » La manette de console termine entre ses mains alors que tu te réinstalles sur le canapé après une rapide attention affectueuse envers le chien de l'autre côté de Lawrence. Pas besoin d'être un génie pour savoir que tu es nettement meilleur aux jeux vidéos que ton petit ami - pour y passer beaucoup plus de temps le nez collé -, sauf que ça ne veut pas dire que la chance ne pourrait pas frapper son cul d'héritier. « Tu pourrais être surpris. Qui sait ce qui va se passer avec tout le monde au même endroit, ça en fait du vilain au pied carré. » Bien que tu as dans l'idée que tu tiens davantage de ta mère, ça ne t'empêches pas de connaitre l'histoire de ton père - un être charmant, tu en es sûr oui. Ton regard scrute l'écran, attendant de voir le dénouement et tu t'étrangles dans ta salive en le voyant commettre la pire erreur. « Non ! » Trop tard, tu vois les jolis morceaux d'humain exploser et être propulsés dans toutes les directions grâce à une mine. « J'aurais dû te prévenir pour ça. C'est la guerre, bae, faut se méfier de tout. Même du sol. » Le vacarme attire le bon vieux Skittles, ton chat de race himalayen âgé de seize ans, qui bondit sur tes genoux en miaulant, puis se couche après avoir manifesté son mince mécontentement. « Une seule chance. Jamais je ne pourrais pousser Mr. Skittles de mes genoux, de toute façon. » Ta main s'est déjà taillée un chemin jusqu'à la fourrure de la vieille bête que tu caresses avec douceur puisque tu aimes cette sale bête. « D'ailleurs, fais-moi penser si un jour on tourne en guerre contre je-ne-sais-pas-quoi de ne pas te laisser aller sur le champ de bataille. Tu es un soldat horrible. Vraiment horrible. » S'il y avait des témoins, tu pourrais presque avoir honte, mais puisqu'il n'y a que vous deux tu passes rapidement l'éponge sur cet adorable moment de décès fictif. « Si tu échoues une deuxième fois, c'est toi qui travaille derrière le bar ce soir et c'est moi qui monte sur scène. » Jamais ton petit ami n'acceptera une telle idée - tu as déjà tenté la proposition à la rigolade plus d'une fois -, mais tu aimes bien l'emmerder avec son petit côté jaloux, un brin possessif pour refuser de te placer ailleurs que derrière le bar au boulot. Ça ne t'empêches pas de faire de la draguer à la clientèle, mais ce n'est certainement pas la même chose.
code by lizzou — img/gifs by TUMBLR — 487 WORDS.



 
"family" isn't defined only by last names or by blood; it's defined by commitment and by love. it means showing up when they need it most. it means having each other's backs. it means choosing to love each other even on those days when you struggle to like each other. it means never giving up on each other.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i could spend the rest of my life with you » ollyrence   
Revenir en haut Aller en bas
 
i could spend the rest of my life with you » ollyrence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blue + Today is the first day of the rest of your life
» what would you pair with london life
» ÉCLOSION DE FLEURS..LIFE OF FLOWERS SUBLÎME
» Plus Belle la Life
» Convention Swiss Life

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✎ happily ever after  :: the city of everworld :: the core where everything is :: habitations-
Sauter vers: