jules// as you see I've got biceps to spare.
RSS
RSS
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 jules// as you see I've got biceps to spare.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
hello, i am
Julian Martell
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 39 ever after since : 31/08/2017 auteur : douchy thonesque.

MessageSujet: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 11:42
come out callous and cruel


"jules martell"

PRÉNOMS Julian, même si Jules l'emporte dans l'usage. Il n'y a que son père qui persiste à l'appeler différemment. Gaston hurle Gaston Jr, avec une pointe d'amertume. Oui, il voulait l’appeler Gaston, fils de Gaston, deuxième de son nom après son père, Gaston le Magnifique. NOM Gaston n'en avait pas. Il a pu donc en choisir un et faire briller ses neurones rouillées. Martell. Argot désignant un marteau puissant, il pensait que ce nom ferait trembler autrui, bien plus que ses biceps et son torse velu. Mais ce grand sage a oublié qu'avant de perdre son combat face à la Bête, l'objet qu'il tenait lui servait justement de marteau. Du coup, à chaque fois que le nom sonne, l'échec cuisant résonne.ÂGE & DDN vingt-deux ans, et déjà tout autant de poils que son père. S'il avait pu éviter l'héritage de ce gêne là, il l'aurait fait. Ses cris de bébé criard ont raisonné sur le pas de la taverne de son père un 14 avril, sur l'Île de Helheim. OCCUPATION étudiant pour parfaire son apprentissage à être un être normal. Méchant, il est né comme ça. Le chaos, il a grandi avec, alors il sait le semer. Par contre, tout ce qui est biologie et littérature, ce sont des domaines qui lui sont étrangers et heureusement qu'il y a les matières de "méchants" pour rehausser ses notes. A côté, il est membre de l'équipe de football de l'université, au poste de running-back (demi offensif) et il se pointe toujours devant la salle du club de musique sans jamais passer la porte. Gaston Sr avait un bel organe, après tout. ORIENTATION SEXUELLE si la connerie pouvait être une orientation, il en serait la boussole. il est hétérosexuel, et ne s'est jamais posé la question d'une autre possibilité. En revanche, il considère les femmes comme des objets, qui ne sont qu'éphémères, dangereuses, vicieuses et manipulatrices. Il a vu comment Belle avait réduit à néant le coeur de son père et en a tiré les enseignements. Il les dénigre et ne manque pas de leur faire savoir. STATUT MATRIMONIAL avec une telle mentalité, il est célibataire, plutôt volage et ne cherche nullement à s'attacher. Il préfère de loin être seul, plutôt que de devenir fou comme son père. Il ne veut pas être détruit, comme lui l'a été. Quoi ? Les histoires ont toujours deux versions. CONTE la Belle et la Bête. PARENTS mère inconnue, probablement une des trois groupies, mais comme il a visité les trois et pas forcément séparément, impossible à dire. Par contre, le père ne fait pas de doute, Gaston Jr a hérité du double-menton de son père, de ses yeux bleus et d'une opinion merveilleuse de sa propre personne. GROUPE loyalist, il veut faire la fierté de son père et réussir là où lui, a échoué. Il est fidèle à sa destinée. FAMILLE maléfique, aux yeux des nantis. Encore une fois, ils reprochent en se pensant blancs, alors que tout n'est pas noir. La Belle et sa Bête ont la folie et la mort d'un homme sur la conscience. Bon, il a été ramené à la vie, mais quand même. TRONCHE will higginson.
____________

PSEUDO douchy   . PAYS le pays de jeanne au secours   . AVIS SUR LE FORUM & COMMENT L'AVEZ-VOUS TROUVÉ dans le plus merveilleux des péteux (il se reconnaîtra avec une douce mélodie et une odeur fatale   ). AUTRE DIBS POUR LILI   .
how it all started

gaston jr. ⊗ hellheim, naissance

Il n'était pas encore dix heures. La pinte tombe lourdement au sol, l'impacte résonne dans la taverne, fait grogner les derniers ivrognes de la veille et les premiers d'aujourd'hui. Gaston se relève, lentement, il vient porter son poing fermement contre son torse velu et échappe un rot bruyant, sorti des entrailles de Cerbère. Dans une délicatesse qui lui est propre, il se gratte l'arrière-train et s'apprête à avaler ses quarante-neuf oeufs lorsque trois coups fermes furent apposés à la porte. Il déglutit, râle et passe sa main dans ses cheveux noirs de geai. Chemise entrouverte, il fait son plus beau sourire, qui s'efface aussitôt que ses grands yeux bleus découvrent les trois triplées, et celle du milieu tenant un enfant criard. « C'est ton fils. » Qu'elles lancèrent, en coeur. L'homme devint alors blême alors que Laurette ou Paulette ou Claudette vint déposer l'enfant dans ses bras. Il ne savait pas les distinguer et n'avait jamais cherché à y parvenir d'ailleurs. Et même, la connexion entre ses neurones étant limitée, il n'y serait jamais arrivé. La porte claqua, l'enfant se mit à pleurer alors que tous les saoulards furent tirés de leurs rêves alcoolisés. Il le pose alors dans l'évier et prend une pinte. « Hé Gaston comment tu vas l'appeler ? Gaston II ? » Il sourit et attrape son col avant de le soulever et de le jeter plus loin comme un vulgaire sac. « Il s'appelera Gil, G.. J, Rah, J, U, L. Sors de ma taverne poivrot ! » Et c'est ainsi que Gil se transforma en Julian, et que illettrisme de son père lui donna son prénom. 


biceps to spare ⊗ hellheim, enfance

« Ne bouge pas, Gaston. Tu pourras jamais être comme ton père, grand beau et fier. Tu pourras t'en rapprocher, Gil mais je suis bien trop parfait pour toi. » Sa main tient fermement ma gorge, alors que je sens sa lame couper mes cheveux, effleurer mon cuir chevelu avec une habilité que je ne lui avais jamais pensé capable de faire preuve. Il était chasseur, après tout. Il connaissait ses couteaux et ses lames. Le grand homme au coeur brisé est dans mon dos, je sens sa respiration s'écraser contre ma peau. Soudainement, les cheveux cessent de tomber, le bruit s'estompe et je sens son souffle se réchauffer. Les effluves d'alcool m'enivrent, il m'apprend à devenir un homme digne de lui, et je suis pétrifié à l'idée de ne pas être à sa hauteur. Dans un coup de vent, il s'en va et revient aussitôt, se plante à nouveau derrière moi et petit à petit, mes yeux découvrent un livre entre ses mains. Son regard froid devient brûlant de colère. « Lire c'est bon pour les nuls. Si t'es un nul, tu peux pas être le fils de Gaston. C'est quand les gens pensent qu'ils font n'importe quoi. Je veux plus jamais voir un livre ici. » Il pose le livre entre mes mains devenues tremblantes, alors qu'il finit par s'échapper de mes mains frêles. « Je, p'pa je te demande pardon. » Aussitôt, il attrape le sommet de mon cuir chevelu et reprend sa lame. « Je vais t'apprendre une leçon. Tu seras jamais meilleur que moi et même jamais aussi beau. » La lame se plante alors légèrement au dessus de la tempe, descend sur mes joues rosées, virant rouges écarlates, où quelques larmes perlent et dansent avec les perles rouges, pour s'échouer sur ma mâchoire et s'arrêter à la base de mon cou. Je le vois sourire, puis s'appliquer et lorsqu'il prend du recul, ce n'est que pour admirer son oeuvre. Mes yeux se ferment, désolés à l'idée d'être vu avec une balafre pareille et une coupe de cheveux ratée. Plus jamais il ne s'occupera de mes cheveux.


bestiality story ⊗ hellheim, adolescence

Sa voix grave fait vibrer les murs de la chambre, alors que le bruit du parquet qui craque sous ses pas me force à accélérer la cadence. Je soulève une planche, elle-même dissimulée sous mon lit, et y jette tous les livres qui n'étaient pas rangés. Il défonce la porte avec sa lourde botte et s'assoit sur mon lit alors que je ne décroche qu'un léger sourire et un regard plein d'audace. Les corrections étaient de plus en plus efficaces. J'avais compris l'homme que je devais être et celui qu'il attendait que je sois. Il me fait signe de le rejoindre, je m'exécute aussitôt. Sa large main vient s'écraser sur mon visage, alors qu'il passe son doigt sur ma balafre. « Tu vois Gaston, ça là, ce truc. C'est à cause de la belle et de la bête que tu l'as. Ils voudront te tuer, comme ils m'ont tué moi. J'ai fait que te protéger mais tu n'es pas Gaston. Tu n'es pas assez fort ni viril. T'as mangé tes oeufs ? » Je déglutis et hoche frénétiquement la tête. Je n'avais aucun souvenir du comment de cette marque, on m'avait raconté qu'une chute en était à l'origine. Mon père, finalement, m'avoua la vérité. D'une manière ou d'une autre, la zoophile et sa bête continuaient de nuire à nos vies et je ne pouvais pas rester de marbre. « Gil, enfin.. Gaston, je dois te raconter la vraie histoire de la Belle et la Bête. Je dois te le dire avant que tu ailles avec eux et qu'ils t'enlèvent à moi pour te remplir le crâne de leurs sottises. » Je me tiens droit et le fixe. Il n'avait pas tort, encore une fois, les vilains subissaient sans avoir leur mot à dire, les décisions de ces soi-disant gentils, qui ne sauraient exister sans nous et dont la part d'ombre égale la taille de leurs châteaux.

Dans son regard, je n'y vois qu'un homme brisé, par une femme avide et perfide, dont le seul but était de plaire à tous les hommes et de les utiliser, pour parvenir à ses fins. De simple paysanne, elle eut l'occasion de devenir princesse, parce qu'elle s'efforça de tomber amoureuse d'un animal. Elle tourne vraiment pas rond celle-là. Mon père, fou de chagrin et surtout d'amour, perdit la raison mais il ne força pas les citoyens du village à le suivre. Pourtant, ce fut lui le coupable idéal. L'histoire raconte qu'il aurait frappé la Bête dans le dos. Je suis bien placé pour savoir qu'il ne frappe jamais dans le dos, toujours de face lorsqu'il assène ses coups.

Ils l'ont laissé tomber et mourir. Ils l'ont brisé. Je me rapproche alors et affronte son regard. « P'pa, quand j'irais à l'université, je te vengerai. Je leur ferais savoir la vraie histoire, c'est eux qui mériteraient de croupir sur cette île. » Il arque un sourcil. « Courpir ? Toi et tes mots compliqués. Rejoins moi dans l'arrière-boutique, j'ai d'autres leçons pour toi. » Je prends une grande inspiration, le suis et marche dans ses pas. J'observe ses ceintures, il s'en détourne. Finalement, il me donne son arc et des flèches, mais aussi son couteau de chasse. Je lui tends fermement la main, qu'il serre avec vigueur et me donne même une accolade. Pour une fois, je sens que mon père fonde des espoirs en moi, et que je n'ai nullement le droit de le décevoir. La tête de la Bête devrait trôner parmi ses trophées de chasse.


the original f*ckboy ⊗ everworld, adultescence

La cloche sonne, et je m'empresse de sortir de la classe, enjambant le bureau du pauvre professeur. S'il n'était pas content, il n'avait qu'à enseigner l'art de faire le thé à ces gueux de gentils. Je roule des yeux et allume une cigarette aussitôt que je me retrouve à l'extérieur. Je grogne, jette des regards assassins et flatteurs, laissant mes iris découvrir le corps des étudiantes, sans même chercher à m'en cacher. Au loin, il me semble distinguer Lìxúe, ou Lili, en fonction de l'humeur. Je lui fais un signe de tête et déboutonne quelques boutons de ma chemise jusqu'à ce que plusieurs étudiants viennent rompre notre contact visuel. Je passe ma main sur mon visage et me dirige vers un banc, les mains dans les poches, lèvre légèrement mordue. Et soudainement, un sourire mutin s'empare de ma bouche. Je marche, aussi délicatement que le fils de Gaston puisse le faire et me plante à quelques centimètres de ma cible. Mon épaule vient heurter violemment le dos d'une jeune femme à la chevelure blousse. Ni blonde, ni rousse. Je la rattrape violemment et lui souris avec toute l'audace et l'impertinence dont je suis doté -et c'est beaucoup. « T'as ton téléphone dans la poche de ton jean non ? » Un silence s'installe. « Parce que ton derrière m'a littéralement appelé depuis l'autre côté de l'université. Je sais que tu vibres pour Julian, mais ça devient presque trop, même pour moi. » Je roule des yeux, hausse des épaules et lui offre le sourire le plus denté possible. Je regarde à gauche, puis à droite et lui offre une accolade aussi brève que légère. Depuis quand les femmes sont enlacées parce qu'elles manquent à quelqu'un ? Quelle bêtise.
you've been good or bad
méfiant envers autrui, loyal avec ses amis, piètre menteur, orgueilleux, brusque voire violent, curieux, cinglant, charismatique, téméraire, arrogant, mystérieux, égoïste, intransigeant, souvent odieux, naïf, dangereux pour les autres et lui-même, indifférent, machiste voire sexiste, narcissique, superficiel, impatient, susceptible, borné, puéril, maladroit, romantique inavoué, cache un coeur bien enfoui et lourd de service.

× Gaston Jr n'a jamais été la fierté de son père, qui l'a toujours vu comme une mauviette au coeur bien trop sensible pour un jour oser s'inscrire dans ses pas. Julian a un caractère particulièrement fort devant les autres, il possède un certain charisme qui s'évapore dès qu'il entend la voix de son père. Il redevient alors un enfant apeuré et craintif, qui aura croulé sous les coups d'un père qui n'aurait jamais du l'être.

× Si le fils respecte le père à outrance, il n'y a jamais eu un quelconque amour entre les deux. Il ignore tout de la moindre forme d'amour. Alors, très vite, grâce à l'éducation progressiste et de qualité que son père lui a fourni, il perçoit l'amour ou toute forme d'affection comme une faiblesse. Il ne s'en rend même plus compte quand il devient cruel, preuve que la destinée est en marche.

× Dyslexique, il a subi des railleries toute son enfance, et qui persistent encore. Après tout, les personnes confondent dyslexie et illettrisme et c'est pour cette raison que jamais il ne lira à haute voix, car beaucoup trop lent et il inverse les lettres et les mots. Son cerveau est tellement développé qu'il réinvente les alphabets. C'est son plus grand complexe, qu'il a tenté de compenser avec des activités sportives particulièrement intensives. Julian doit être probablement hyperactif. Il commence à comprendre l'avantage que cela peut être que les gens le prennent pour une personne aussi limitée que son père. Oui, il est long et lent à la détente lui-aussi.

× Les femmes riment avec perfidie. Il a vu comment une zoophile a pu détruire le coeur et le corps de son père, et il s'est promis de ne jamais laisser une femme lui faire la même chose. Du coup, les femmes ne servent qu'à faire à dîner et pour l'accouplement, rien de plus, rien de moins. Enfin, probablement moins encore. Ce qu'il ne comprend pas, c'est comment elle a pu préférer la bête à son père. Franchement, si ce n'était qu'une question de pilosité, les deux se valaient -plus ou moins.

× Très jeune, son père lui a appris à boire. Il a développé une résistance quasiment naturelle à l'alcool. Il y a deux choses que son père a pris la peine de lui apprendre : boire et  chasser, aussi bien les animaux que les femme(lles). Il manie le couteau et l'arc comme personne. Oh et comme Gaston Sr, Gaston Jr fume, parle de lui à la troisième personne et adore exhiber sa masse musculaire à la moindre occasion. Bien que son père ait un bel organe, lui, il s'en cache et reste planté devant la porte du club de musique. Autodidacte, et surtout très secret, nul ne sait qu'il prend plaisir à jouer de la guitare et du ukulélé.

× Il est sentimentophobe. Les sentiments le dégoûtent, il déteste ressentir ce qu'il ne comprend pas, et comme il a une expertise très limitée de façon générale, il devient vite agressif voire violent ou alors il reste de marbre et s'en va dans un calme à faire pâlir Gaston Sr lui-même.

× lors de son départ à l'université, son père lui a offert sa chevalière en or massif ornée d'un saphir rouge sang. Il la porte à son index et ne la quitte jamais, même pendant les matches ou les entraînements où il la met autour de son cou. Il pense que c'est un gage d'amour de son père, mais c'est juste pour qu'il n'oublie pas de mettre le chaos partout où il passera.

× A la différence de son père, il n'est pas manipulateur ou sournois, ou encore totalement timbré ou même lâche. Bien au contraire, il a ce petit fond bien au fond qui le préserve de s'inscrire totalement dans la lignée de son père, ce qui le rend parfois naïf, rarement affectueux, plausiblement altruiste et vraisemblablement courageux. En revanche, il est bien le fils de son père quand il s'agit d'utiliser la force plutôt que son cerveau. Enfin, pour lui il arrive à faire les deux lorsqu'il donne des coups de tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Lìxúe Liùng
admin aux mille tâches
avatar


récits racontés : 25 ever after since : 29/08/2017 auteur : myrtille.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 11:43


❝ You thought she was easy, she's saying watch out ❞
a girl who is greedier than most people. a girl who hates losing more than dying. a girl who has a strange charm that you can’t deny. a girl who shines even when she says something poisonous. a girl who doesn’t pretend not to know when she does know. a girl who is attractive without knowing exactly what it is about her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Virgil Gothel
admin à la poigne de fer
avatar


récits racontés : 5 ever after since : 15/09/2016 auteur : chaotic evil/rainy.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 11:43
je te déteste


 
"family" isn't defined only by last names or by blood; it's defined by commitment and by love. it means showing up when they need it most. it means having each other's backs. it means choosing to love each other even on those days when you struggle to like each other. it means never giving up on each other.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Julian Martell
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 39 ever after since : 31/08/2017 auteur : douchy thonesque.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 11:45
vous aimez pas mes fesses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Lysea Gothel
admin ornementale
avatar


récits racontés : 54 ever after since : 28/07/2017 auteur : untamed heart.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 12:57


a million thoughts in my head, should i let my heart keep listening? 'cause up 'til now i've walked the line. nothing lost but something missing. i can't decide. what's wrong, what's right? which way should i go?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Julian Martell
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 39 ever after since : 31/08/2017 auteur : douchy thonesque.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 13:10
kestatoi ? attention les valises sont prêtes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Lysea Gothel
admin ornementale
avatar


récits racontés : 54 ever after since : 28/07/2017 auteur : untamed heart.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 13:41
t'es laid et arrête avec tes menaces, tu nous aimes trop, tu le sais


a million thoughts in my head, should i let my heart keep listening? 'cause up 'til now i've walked the line. nothing lost but something missing. i can't decide. what's wrong, what's right? which way should i go?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Rose Dubois
admin douceur de velour
avatar


récits racontés : 22 ever after since : 17/09/2016 auteur : dday.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 13:46
y'a que toi pour mettre un avatar comme ça



ROSE ☆★☆ it's always darkest before the dawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Julian Martell
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 39 ever after since : 31/08/2017 auteur : douchy thonesque.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 13:49
oui mais c'pas une raison pour en abuser comme ça, je suis faible wesh

dday il te reste un peu de bave sur le coin de la bouche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Azalea Bell
admin bisounours
avatar


récits racontés : 33 ever after since : 27/07/2017 auteur : chuu (cora).

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 15:08
j'adore le contraste entre le rang d'adorable petit poussin et ton avatar


one, two, stars ahead is where i'll hope to find you. three, four, miles to go and i'll be in the place where dreams are made. queen of hearts is in my hands, so i'll take another chance. in a second, i'll be gone to infinity and beyond. ☆
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Julian Martell
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 39 ever after since : 31/08/2017 auteur : douchy thonesque.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 15:34
ça te fait penser à un chaton, le petit poussin ?
et je suis triste de pas retrouver mes crottes sur vos profils
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Lysea Gothel
admin ornementale
avatar


récits racontés : 54 ever after since : 28/07/2017 auteur : untamed heart.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 15:52
arrête tes bêtises et fais ta fiche, homme


a million thoughts in my head, should i let my heart keep listening? 'cause up 'til now i've walked the line. nothing lost but something missing. i can't decide. what's wrong, what's right? which way should i go?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Julian Martell
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 39 ever after since : 31/08/2017 auteur : douchy thonesque.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Jeu 31 Aoû - 16:31

ça avance, femme, doucement mais sûrement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Ingrid Haddock
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 35 ever after since : 31/08/2017 auteur : cerbères (benny)

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Dim 3 Sep - 19:38
j'adore cette association et tu m'as tuée avec la photo de gaston dans ton profil
la bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Julian Martell
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 39 ever after since : 31/08/2017 auteur : douchy thonesque.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Lun 4 Sep - 4:27
merci beaucoup et j'aime beaucoup ton perso et son conte
bienvenue à toi aussi du coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Kobe Mbaya
admin ornementale
avatar


récits racontés : 22 ever after since : 29/08/2017 auteur : untamed heart.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Lun 4 Sep - 6:49
t'es toujours aussi laid, le balafré mais bon, vu que j'ai rien à dire sur ta fiche, je suis bien obligée de te valider

BE OUR GUEST

CONGRATULATIONS!

Le plus chiant est fait, plus que quelques formalités et tu pourras te lancer pour de bon dans l'aventure. Première destination importante : les fiches de liens si tu n'as pas envie de finir ta vie tout seul sous un pont à pleurer ta solitude. Pour indiquer que tu ne vis pas sous le-dit pont, tu peux aller lister ton adresse et en profiter pour dire si tu vis avec une ou plusieurs autres personnes. N'oublie pas d'aller cueillir ton emploi pour assurer le paiement de ton loyer et autres factures. Si t'as envie d'être une personne facilement joignable, tu peux également faire l'acquisition d'un téléphone. En cas de questions, n'hésite pas à te tourner vers ici ou contacter directement un admin.




it's clear from your vacant expressions, the lights are not all on upstairs but we're talking kings and successions even you can't be caught unawares. so prepare for a chance of a lifetime. be prepared for sensational news. a shining new era is tiptoeing nearer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Julian Martell
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 39 ever after since : 31/08/2017 auteur : douchy thonesque.

MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   Lun 4 Sep - 6:50
cache ta joie wesh, j'arrive dans ta salle
(merci en vrai, tu gères )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: jules// as you see I've got biceps to spare.   
Revenir en haut Aller en bas
 
jules// as you see I've got biceps to spare.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les petites maisons de Jules GOSSELIN
» Le Havre - Rue Jules Siegfried
» La Normandie de Jules Janin.
» Jules SIEGFRIED (1837-1922)
» Pauline ROUSSEAU épouse Jules MICHELET

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✎ happily ever after  :: it all started somewhere :: bedtime stories brought back to life :: histoires acceptées-
Sauter vers: