see you later, alligator (calypso)
RSS
RSS
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 see you later, alligator (calypso)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
hello, i am
Calypso Hook
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 27 ever after since : 30/08/2017 auteur : sola gratia.

MessageSujet: see you later, alligator (calypso)   Mer 30 Aoû - 20:12
it's always prettiest after the fall.


"calypso hook"

PRÉNOM(S) calypso, d'après la néréide ayant retenu ulysse à ses côtés durant des années. son père avait d'abord souhaité lui donner les prénoms anne bonny, une proposition écartée par sa mère sans doute lasse de la piraterie. NOM pour ne pas changer les bonnes habitudes, le surnom est devenu un patronyme et depuis sa naissance, c'est avec fierté qu'elle répond à celui de hook. ÂGE & DDN âgée de 22 ans, elle est née le 21 mars 1995, sur la terre ferme, contrairement aux histoires rocambolesques de son père évoquant un navire attaqué de toutes parts, voguant sur une mer déchaînée. OCCUPATION étudiante à l'université d'Everworld, elle fait notamment partie du club d'escrime, bien plus enthousiaste à l'idée de manier l'arme blanche que de suivre ses cours insipides lui rappelant qu'elle ne peut occuper le rôle qu'elle désire tant. elle est également hôtesse d'accueil à temps partiel aux douze travaux afin d'avoir un revenu pour arrondir ses fins de mois. ORIENTATION SEXUELLE les hommes comme les femmes sont capables de l'émouvoir et d'attirer son regard mais elle ne s'est jamais préoccupée de l'étiquette qui lui en serait donnée, l'hédonisme primant sur les jugements moraux chez les corsaires déchus. elle est donc bisexuelle, s'il faudrait résumer son discours pompeux. STATUT MATRIMONIAL célibataire aux tendances volages avec une peur de l'engagement inavouée, rien de moins. de toute manière, elle n'a jamais vraiment cru à ces histoires d'âme sœur et de coup de foudre qui semblent bonnes à entendre que dans les familles des héros idolâtrés. un mensonge de plus dans leurs foyers feignant la perfection, rien de plus. CONTE c'est au conte de peter pan qu'elle est rattachée bien qu'elle ne puisse reprendre le rôle de son père, à son plus grand déplaisir. PARENTS elle est la fille du capitaine crochet et d'une inconnue qu'il a rencontré lors d'une escale parmi tant d'autres. GROUPE c'est avec une profonde amertume qu'elle envisage de voir son conte se répéter sans pouvoir venger son père, suffisamment pour qu'elle fasse partie des rebels souhaitant bousculer l'ordre établi. FAMILLE maléfique même si, à ses yeux, tout est une question de point de vue.TRONCHE sophie turner.
____________

PSEUDO SOLA GRATIA. PAYS france. AVIS SUR LE FORUM & COMMENT L'AVEZ-VOUS TROUVÉ il pue et je l'ai trouvé dans les poubelles de discord. AUTRE corgis, patata et quinoa.
how it all started

21 mars 1995 Cela faisait quatre ans maintenant que l'équipage du Jolly Roger avait jeté l'ancre avec le coeur serré par l'humiliation de la défaite mais par-dessus tout, une amertume et une désolation sans nom à l'idée de ne plus jamais pouvoir la lever. Des pirates forcés de mettre pied à terre et dépourvus de tout espoir de pouvoir un jour naviguer sur ces mers plus familières que n'importe quel pays. Ils n'étaient maintenant plus que des vulgaires voleurs, n'ayant rien de plus que les autres, son titre de capitaine n'étant plus que le vestige d'un temps qui serait oublié si ce n'était pour ce conte qui le tournait au ridicule. Aveuglé par une vengeance qu'il ne pourra jamais obtenir, il n'avait jamais été de ces marins avec une femme à chaque port, peu importe la vertu de cette dernière. Une de ces créatures qui lui étaient étrangères, à la vertu assez respectable qui plus est, croisa son chemin et s'ils ne tombèrent pas amoureux au premier regard, ils s'entichèrent l'un de l'autre, suffisamment pour qu'il n'ait plus besoin de ses bouteilles de rhum pour oublier sa défaite cuisante. C'est ainsi que quelques mois plus tard, il était en train de tenir un nourrisson dans ses bras, ayant même insisté pour couvrir son crochet avant de la tenir, de peur d'écorcher cette chose fragile de sa main métallique remplaçant ce qui lui avait été autrefois volé. Un imprévu qui avait failli le faire prendre ses jambes à son cou, n'ayant jamais porté les enfants dans son cœur et à juste titre. Mais alors qu'il observait tendrement les traits de sa fille, se plaisant à penser qu'elle avait ses yeux, il se jura de tout faire pour qu'elle ne devienne jamais comme ces enfants perdus, incapables de grandir.

2001 « the ship, it swayed, heave ho, heave ho, on the dark and stormy blue » réveillée en sursaut, ses yeux s'ouvrirent brusquement sur sa chambre plongée dans la pénombre, s'attendant presque à la voir tanguer doucement au rythme des vagues alors que le navire n'avait jamais mis les voiles de son vivant. Jetant un œil inquiet au parquet sous son lit pour s'assurer qu'il n'était pas couvert d'eau dont le niveau ne cessait de monter, ce fut avec un certain soulagement qu'elle posa ses pieds sur le bois sec et qu'elle sortit de sa chambre pour se diriger vers les quartiers de son père tout en serrant contre elle le linge de soie sur lequel ses initiales étaient brodées, une étoffe qu'elle possédait depuis sa naissance et le pauvre équivalent qui lui avait été octroyé en guise de peluches auxquelles elle n'avait jamais eu droit. « i closed my eyes, heave ho, heave ho, as the ship was rent and fell, eddies in the water headed to the mouth of hell » La gamine toqua timidement sur la porte fermée mais ouvrit la porte sans attendre une invitation, se faufilant dans la pièce illuminée par des bougies, les vieilles habitudes étant dures à perdre, et se dirigea vers son père encore éveillé malgré l'heure tardive, avachi sur ce bureau parsemé de cartes qui promettaient monts et merveilles bien loin d'Helheim. Elle souhaitait simplement de la compagnie et à défaut, quelqu'un pour veiller sur elle lorsqu'elle tenterait de se rendormir, comme si cela allait empêcher l'océan de la submerger dans ses rêves cette fois-ci. une demande formulée à demi-mots avec une voix qui peinait à se faire entendre car elle se doutait bien de la réponse qui lui serait donnée mais les peurs enfantines étaient bien trop fortes pour la résigner. Les yeux las de son père se levèrent sur elle et si elle avait été plus âgée, elle aurait pu y déceler une pointe de chagrin mais du haut de ses six ans, elle n'y vit que les prémices d'un refus agacé. Les excuses furent les mêmes que d'ordinaire ; il fallait qu'elle apprenne à se débrouiller seule, il ne pouvait pas la couver sans cesse. Il fallait qu'elle grandisse. Son amour pour elle était grand mais ombré par une peur maladive qu'elle se berce d'illusions qu'elle ne veuille jamais quitter au point de ne plus vouloir quitter l'enfance, il l'enjoignit sèchement de retourner dans sa chambre malgré ses plaintes et là encore, si elle avait été plus âgée, peut-être aurait-elle aperçu la culpabilité miroitant au fond de ses yeux alors qu'elle quitta la pièce, refermant silencieusement la porte derrière elle alors qu'une larme perlait sur sa joue. Mais du haut de ses six ans, elle n'en vit rien et traîna des pieds jusqu'à sa chambre où elle se glissa sous ses draps, la boule au ventre à l'idée de se rendormir. « in all my dreams, i drown. »

2007 La nouvelle avait fait sensation, presque autant que l'annonce faite il y a treize ans de cela, plongeant les royaumes dans un monde encore inconnu pour beaucoup d'entre eux, dépourvu de toute magie. Un univers nouveau qui n'avait rien changé à celui du Capitaine Crochet, la magie n'ayant fait que le vouer à l'échec, lui qui se devait de respecter les lois de la gravité alors que son adversaire en était délivré. Que la magie soit scellée sur tout le territoire afin d'en éviter les mauvais usages, cela ne lui inspira aucun état d'âme si ce n'est un sombre ricanement dans le fond de sa bouteille face à l'ironie de la chose. Mais là, c'était bien un tout autre monde qui s'ouvrait à lui, par procuration ; le monde dans lequel Peter Pan vivait sereinement alors que sa famille était retranchée dans les bas fonds d'Heilhem. Sa volonté de se venger de la gavroche n'en fut que renforcée et bien que l'issue du conte ne pourrait être changée, il s'obstina à entraîner ses enfants à naviguer un navire, sans pourtant jamais pouvoir mettre les voiles, et au maniement de l'épée avec d'abord des armes factices puis des lames émoussées. Les histoires qui berçaient autrefois la jeune fille devinrent plus virulentes, le prénom de l'enfant espiègle étant craché avec animosité à chaque fois qu'il était mentionné. Et chaque jour un peu plus, elle apprit à détester ce héros qui n'avait pourtant que causé des tourments à son père, le privant de sa dignité puis de sa dignité, le bousculant dans une folie amère à chaque fois qu'il entendait ce son caractéristique qui le poursuivait depuis des années, depuis qu'il était devenu Crochet. L'idéologie du bien et du mal consacrée par la royauté d'Everworld lui apparut comme précaire et d'une injustice sans nom ; qui étaient-ils pour se glorifier alors que certains d'entre eux avaient du sang sur leurs mains ? Des menteurs et des hypocrites, usant de la magie pour gommer leurs méfaits en redonnant la vie à ces vilains pour lesquels ils faisaient preuve d'une bonté qui n'était rien d'autre que de la mauvaise conscience. Alors, silencieusement, lorsqu'elle ne parvenait pas à dormir, elle s'imaginait diriger le Jolly Roger le long des côtes du Pays Imaginaire et enfin venger son père de toute la peine qu'il avait dû endurer des années durant, faisant disparaître le gosse maudit et le crocodile infâme d'un coup de son épée. Des rêves irréalisables pour la simple et bonne raison qu'une femme ne peut être Capitaine et qu'une fille ne peut reprendre le rôle de son père. Une injustice parmi tant d'autres à ses yeux.

2012 Les fleurets s'entrechoquent brutalement mais le son métallique est étouffé par les bruits de pas précipités sur le bois vieilli alors que les Hook continuent leur course effrénée sur le pont de leur habitation atypique, moins inaccoutumé toutefois que leur duel à trois. Le plus jeune flanche et se voit désarmé mais l'affrontement ne s'arrête pas pour autant, la fille et le père continuant d'attaquer et de parer sans relâche tandis que le fils, résigné, récupère son épée en traînant des pieds, s'asseyant sur une caisse pour mieux observer le manège. Le jeune adolescent écarté de la course, les offensives se font agressives et les railleries fusent, agrémentées de quelques coups bas qui, à défaut d'être fair play, ont le mérite d'être efficaces. Elle est douée, ils le savent tous les deux, probablement tous les trois mais cela importe peu car ce n'est pas à elle d'être douée. Dès son prochain anniversaire, elle pourra rejoindre l'université d'Everworld et pourra ainsi retrouver Reina, elles qui ont été séparées si brusquement - l'une quittant sa mère pour découvrir un nouveau monde, l'autre dont la mère l'avait abandonné restant emprisonnée sur cette île infernale - et voir de ses propres yeux ces royaumes prétendument merveilleux. Mais parmi ces héritiers de rois, reines, sorcières et vilains, elle ne pourra qu'apprendre à faire profil bas car ce n'est pas à elle d'affronter l'héritier de Peter Pan, ce rôle incombant de droit à son frère. Un rôle dont il ne veut même pas mais qu'elle ne peut endosser à sa place. Ses attaques se font plus virulentes alors que son esprit s'enflamme et son manque d'attention lui vaut de se faire taillader l'avant-bras par l'épée de son père, arrêtant aussitôt les hostilités. Mais à mesure que son sang s'écoule, les reproches et les blâmes fusent finalement de ses lèvres. Elle lui en veut de jouer leur jeu. Elle lui en veut de prodiguer ses meilleurs conseils à son frère et de lui accorder davantage de temps. Elle lui en veut de ne pas se battre pour qu'il n'ait pas à être vaincu éternellement, dans un cercle vicieux incessant. Dans le fond, elle sait bien qu'il n'a pas le choix mais elle s'abstient de le lui faire savoir. Mais peu importe sa censure, il ne prête aucune attention à ses mots acerbes, se contentant de ramasser le fleuret qu'elle avait fait tomber au sol et se dirigea vers son frère pour reprendre son entraînement, comme si elle n'était même pas là à lui crier dessus, comme si elle n'existait pas. Le cœur lourd, elle se tût finalement et la main légèrement tremblante, attrapa un linge pour l'appuyer contre sa plaie tout en rentrant dans ses quartiers sans jeter un œil aux agissements ayant encore lieu sur le pont. Comme l'on s'acharnait à le lui faire comprendre depuis des années, cela ne la concernait pas de toute manière.

2017 Comme c'est bien souvent le cas, les rumeurs concernant l'université d'Everworld ne faisaient que pâle figure face à la réalité, grouillant de monde et bouillonnant de vie. Les enfants de personnages de tous horizons se croisaient sans cesse et ce, malgré leurs affiliations parentales, les activités estudiantines étant toujours plus nombreuses. Un univers étranger où personne n'était prisonnier et où - ironiquement - les contes étaient relégués au second rang dès que les cours s'achevaient pour ne former qu'une seule et même masse d'étudiants. Une bulle qui semblait ignorer le reste du monde et où tout paraissait possible, quel que soit son rang et qui que soient ses parents. De quoi décontenancer les plus infortunés ayant été coincés sur la même île toute leur vie pour les méfaits de leur père et mère. Mais alors que les semaines s'écoulèrent, elle finit par s'y faire, s'appuyant sur des repères qui lui avaient été fidèles toute sa vie et avec qui elle avait grandi - que ce soit sous la forme de la fille expatriée de la reine Grimhilde ou de celui qu'elle s'amuse à appeler Gaston Jr plutôt que par son véritable prénom, présence familière aux mains baladeuses parfois un peu trop familières - pour s'en créer de nouveaux et s'habituer à cette nouvelle vie si différente de ce à quoi elle avait été habituée. Résignée à suivre les cours qui lui ont été assignés, elle fait de son mieux pour suivre les différentes matières bien qu'elle brille particulièrement par son absence dans celles spécifiques au rôle qu'elle va endosser par la suite, à savoir rester dans son coin et ne pas gêner son frère dans sa quête de vengeance perdue d'avance, préférant s'adonner à des activités plus attrayantes. Parce que faut pas pousser le bouchon non plus.

you've been good or bad

sarcastique, vindicative, baratineuse, sociable, compétitive, flirty, arbitraire, arriviste-ish, impatiente, susceptible, charismatique, sassy, entêtée, audacieuse, tempétueuse, intelligente, rancunière, chaleureuse, impulsive, égoïste, comique, confident, affectueuse, persuasive, rusée, loyale, tient toujours ses promesses, manipulatrice

Elle est plus marquée qu'elle ne s'en rend compte - ou qu'elle veuille bien l'admettre - par le conte dont elle découle et surtout par la personnalité de son père, comme c'est le cas pour tous les enfants. À son image, elle a la rancune tenace et loin d'enterrer la hache de guerre facilement, elle peut se montrer particulièrement vindicative si elle estime que l'offense ne mérite pas le pardon. La patience n’a d'ailleurs jamais été une vertu coulant dans les veines de la famille et elle ne fait pas exception, elle a d’ailleurs bien souvent tendance à réagir de manière impulsive, la poussant parfois à prendre des risques inconsidérés. Fidèle aux valeurs – discutables – inculquées par son père, elle tient toujours ses promesses, peu importe leur teneur et si elles sont bienveillantes ou néfastes.

Pour peu que l’on ne l’ait pas froissée au préalable, elle est de nature chaleureuse et sociable avec ses proches, ces derniers devant toutefois se préparer à recevoir en guise de réponse des remarques sarcastiques et insolentes, néanmoins plus bienveillantes que lorsqu’elles sont adressées à une personne qu’elle ne porte pas dans son cœur, ce qu'elle tient vraisemblablement de sa mère bien que celle-ci ait mis les voiles il y a bien trop longtemps pour cela puisse être vérifié.
Les plus chanceux lui connaissent également un côté comique assumé et le ridicule ne lui fait pas particulièrement peur pour peu qu’elle parvienne à amuser la galerie, tant que cela ne se joue pas à ses dépens. Sans doute en raison des railleries dont a fait l’objet de son père, elle supporte très mal les moqueries désobligeantes, qu’elles lui soit adressées ou non.

N’ayant jamais été particulièrement douée avec les profusions d’émotions, elle se réfugie d’ailleurs bien souvent derrière des plaisanteries ou des remarques sarcastiques lors d’une situation inconfortable. Avec ses proches, elle parvint tout de même à mettre en sourdine ces réflexes lorsqu’ils paraissent particulièrement atteints pour mieux pouvoir leur prêter une oreille attentive. Son père n’ayant jamais été très doué en preuves d’affection, elle en a à revendre et si elle ne se le permet qu’avec une poignée de personnes, c’est sa manière pour leur montrer ses affects, étant incapable de les formuler à haute voix même si vie était en jeu.

Élevée à la garçonne, son père n’ayant été entouré que d’hommes la majeure partie de sa vie, elle a découvert lors de sa puberté que ne pas être un homme dans un milieu majoritairement masculin pouvait également avoir ses avantages. En plus de connaître les codes, elle a appris à profiter de ses charmes et s’en amuse, n’ayant jamais pris ses amourettes pour des choses bien sérieuses, estimant que l’amour - et en particulier le grand amour tant idolâtré – n’est qu’une illusion mensongère, un faux-semblant inatteignable.
Son passage à la puberté fut toutefois marqué par le Capitaine Crochet absolument paniqué, courant dans tous les sens sur le Jolly Roger comme une poule décapitée, pensant que sa fille était à l’article de la mort et que les crocodiles allaient affluer en masse en raison de ce qui ne pouvait qu’être une hémorragie interne mortelle. Un moment qui leur inspire suffisamment de honte à chacun d’eux pour que le sujet soit soigneusement évité.

 À l'instar de la vie de pirate dont elle a été privée, elle a parfois tendance à 'emprunter' des choses sans vraiment avoir à l'esprit de les rendre un jour et son ardoise n'est jamais vierge de dettes, cela va sans dire, d'autant qu'elle n'est pas des plus économes. Elle apprécie tout particulièrement les jolies choses étincelantes, ayant été bercée par des histoires de trésors magnifiques, suffisamment pour lui donner envie d'amasser son propre magot un jour bien que ses dettes éternelles se concentrent essentiellement sur des petites sommes d'argent ici et là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Lìxúe Liùng
admin aux mille tâches
avatar


récits racontés : 25 ever after since : 29/08/2017 auteur : myrtille.

MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   Mer 30 Aoû - 20:15
yes i wish i had this bod'
bienvenue crétina baby
courage pour ta fiche, bouge ton boule que j'le touche


❝ You thought she was easy, she's saying watch out ❞
a girl who is greedier than most people. a girl who hates losing more than dying. a girl who has a strange charm that you can’t deny. a girl who shines even when she says something poisonous. a girl who doesn’t pretend not to know when she does know. a girl who is attractive without knowing exactly what it is about her.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Kiona Mbaya
admin bisounours
avatar


récits racontés : 12 ever after since : 29/08/2017 auteur : chuu (cora).

MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   Mer 30 Aoû - 20:16
j'ai sorti quinoa rien que pour toi
je suis sûre qu'on va bien s'amuser
bienvenue belle blonde


en construction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Jian Fa
admin à la poigne de fer
avatar


récits racontés : 16 ever after since : 29/08/2017 auteur : rainy/chaotic evil.

MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   Jeu 31 Aoû - 0:29
j'aurais pu sortir virgil pour un petit low-key theme x-men, mais je suis la flemme incarnée en ce moment

mais bon, sophie, t'es bonne dans ce corps



i tried so hard and got so far, but in the end it doesn't even matter. i had to fall, to lose it all. but in the end it doesn't even matter. i've put my trust in you. pushed as far as i can go. for all this, there's only one thing you should know.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Kobe Mbaya
admin ornementale
avatar


récits racontés : 22 ever after since : 29/08/2017 auteur : untamed heart.

MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   Jeu 31 Aoû - 12:35
(moi aussi j'ai sorti kobe rien que pour toi )

hook
fais vite ta fiche, j'ai un truc à te montrer dans ma chambre
pis bienvenue parmi nous patata


it's clear from your vacant expressions, the lights are not all on upstairs but we're talking kings and successions even you can't be caught unawares. so prepare for a chance of a lifetime. be prepared for sensational news. a shining new era is tiptoeing nearer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Rose Dubois
admin douceur de velour
avatar


récits racontés : 22 ever after since : 17/09/2016 auteur : dday.

MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   Jeu 31 Aoû - 14:17
" see you later, alligator" je sais pas à sa place je voudrais pas le revoir l'alligator Arrow
c'est que t'es trop belle en sophie bref bienvenue



ROSE ☆★☆ it's always darkest before the dawn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Calypso Hook
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 27 ever after since : 30/08/2017 auteur : sola gratia.

MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   Jeu 31 Aoû - 14:27
comme vous êtes tous beaux et mignons  mention spéciale à li, quinoa et jobe, j'agite mon boule pour vos beaux yeux   hâte de visiter ta chambre patata

merci beaucoup les gonz'
(et c'est pour croquer l'alligator en retour daddy mommy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Ingrid Haddock
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 35 ever after since : 31/08/2017 auteur : cerbères (benny)

MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   Dim 3 Sep - 19:42
hook, sophie, ces choix sont canons
la bienvenue parmi nous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Kobe Mbaya
admin ornementale
avatar


récits racontés : 22 ever after since : 29/08/2017 auteur : untamed heart.

MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   Dim 3 Sep - 21:13
j'aime le métier, je me demande bien où tu as trouvé cette idée et puis ta fiche est parfaite mais je ne m'attendais pas à moins de ta part

BE OUR GUEST

CONGRATULATIONS!

Le plus chiant est fait, plus que quelques formalités et tu pourras te lancer pour de bon dans l'aventure. Première destination importante : les fiches de liens si tu n'as pas envie de finir ta vie tout seul sous un pont à pleurer ta solitude. Pour indiquer que tu ne vis pas sous le-dit pont, tu peux aller lister ton adresse et en profiter pour dire si tu vis avec une ou plusieurs autres personnes. N'oublie pas d'aller cueillir ton emploi pour assurer le paiement de ton loyer et autres factures. Si t'as envie d'être une personne facilement joignable, tu peux également faire l'acquisition d'un téléphone. En cas de questions, n'hésite pas à te tourner vers ici ou contacter directement un admin.




it's clear from your vacant expressions, the lights are not all on upstairs but we're talking kings and successions even you can't be caught unawares. so prepare for a chance of a lifetime. be prepared for sensational news. a shining new era is tiptoeing nearer...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Calypso Hook
adorable petit poussin
avatar


récits racontés : 27 ever after since : 30/08/2017 auteur : sola gratia.

MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   Lun 4 Sep - 7:32
merci ingrid

merci pour la validation mon beau  et t'as vu ça, cette idée m'est tombée du ciel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
hello, i am
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: see you later, alligator (calypso)   
Revenir en haut Aller en bas
 
see you later, alligator (calypso)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un scoop : la Calypso est plus spacieuse que la Prélude !!!
» Bataille python-alligator en Floride
» La Calypso
» Matelas pour nacelle calypso
» Dents d'alligator

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✎ happily ever after  :: it all started somewhere :: bedtime stories brought back to life :: histoires acceptées-
Sauter vers: