we will find ourselves in neverland. ☆ (zaz)
RSS
RSS
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 we will find ourselves in neverland. ☆ (zaz)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
hello, i am
Azalea Bell
admin bisounours
avatar


récits racontés : 33 ever after since : 27/07/2017 auteur : chuu (cora).

MessageSujet: we will find ourselves in neverland. ☆ (zaz)   Mer 30 Aoû - 16:30
let the spark of your spirit
light the fire in your eyes.


"azalea bell"

PRÉNOM(S) proche de la nature depuis toujours, ta mère t'a prénommée azalea, en honneur de l'arbuste qui fleurit chaque printemps devant votre maison. tu l'aimes bien, c'est féminin et frais comme prénom, mais faut avouer que la plupart de tes amis te surnomment zaz. NOM qui n'a jamais entendu parler de tinker bell? tu porte donc le nom de famille que ta mère en a tiré, c'est-à-dire bell. t'aurais pu tomber sur pire, c'est clair. ÂGE & DDN tu es née un premier mai, il y a de cela vingt ans. OCCUPATION tu es l'une des nombreuses étudiantes à l'université d'everworld, où tu apprends à être le parfait compagnon, avec juste ce qu'il faut de malice. ORIENTATION SEXUELLE tu n'as jamais eu d'expérience avec le sexe féminin, mais tu n'en as pas besoin pour te dire hétérosexuelle: seuls les hommes t'attirent. STATUT MATRIMONIAL ton petit coeur ne bat pour personne, te faisant désespéramment célibataire. tu es pourtant du genre à t'amouracher facilement, mais il semblerait que tu n'aies pas encore croisé le chemin de ta future moitié. CONTE le meilleur de tous, puisque ta famille en fait partie : peter pan, ou le garçon qui ne voulait pas grandir. PARENTS tu es née de l'union de clochette et de terence, une fée homme du même clan. mais tu sais parfaitement que ta mère n'a jamais cessé d'aimer peter, et c'est source de conflit constant à la maison. tu as d'ailleurs tes doutes sur la véracité de l'identité de ton père... GROUPE sans aucun doute, tu es une loyalist. tu es fière de qui tu es et de ton rôle à jouer dans ton conte. FAMILLE si tes parents ne sont pas des animaux à proprement parler, ils étaient autrefois des fées pas plus grandes que la paume d'une main. aujourd'hui, on peut tout de même parler de ta famille comme anthropomorphique, puisque vos ailes ont disparu et que vous mesurez désormais plus que trois pommes.TRONCHE la douce dove cameron.
____________

PSEUDO chuu. PAYS celui des montres, des vaches et du meilleur chocolat. AVIS SUR LE FORUM & COMMENT L'AVEZ-VOUS TROUVÉ myr, raie et dday m'ont montré la voie céleste. AUTRE we got all the ways to be w-i-c-k-e-d.
how it all startedTu n’as jamais connu ce avant dont tu as si souvent entendu parler. Parce que, oui, les choses n’ont pas toujours été comme elles le sont aujourd’hui à Everworld. Avant, les méchants circulaient librement et menaçaient les vies innocentes. Avant, les contes regorgeaient d’animaux, royaux ou compagnons. Avant, la magie était reine et utilisée à bon comme à mauvais escient. Mais ça, tu ne l’as pas connu. Tu es arrivée comme une fleur alors que Everworld avait déjà été fondée depuis quelques temps, que les méchants étaient en exil et que toute magie avait disparu de ce monde. Tu as si souvent été pendue aux lèvres de ta mère, autrefois fée, te contant ses aventures auprès de Peter Pan, l’enfant qui ne voulait pas grandir, des enfants perdus, à combattre les vilains pirates et le Capitaine Crochet. Tu as si souvent rêvé de voler haut dans le ciel avec ces ailes qui t’ont été enlevées avant même ta venue au monde. Tu t’es si souvent demandé ce que ça faisait de mesurer à peine dix centimètres et de répandre de la poudre en paillettes partout en volant. Mais jamais tu ne sauras ce que c’est, d’être une fée. Car tes parents sont devenus humains lorsqu’Everworld a été créé. Tout comme les lions, les renards, les fourmis et tous les autres animaux de contes. Certes, cette conformité, cette ressemblance avec tout le monde a ses avantages, mais tu ne peux t’empêcher de te languir d’une réalité que tu n’as jamais connue.

Tes parents t’ont élevée en te racontant toutes ces histoires et ont forgé la personne que tu es aujourd’hui : une jeune femme impatiente de reprendre en main le rôle qui fut celui de ta mère dans le conte de Peter Pan. Enfant, tu courais dans toute la maison avec des ailes que tu avais créées de tes petites mains, brillantes comme celles des histoires que tu as entendues. Tu passais beaucoup de temps avec les enfants de Peter, nouant des liens qui, tu l’espérais, deviendraient aussi forts que ceux entre leur père et ta mère. Bien sûr, à l’époque, tu n’étais pas consciente de l’amour que ta mère ressentait pour l’ancien garçon qui ne voulait pas grandir, et qui depuis avait fini par le faire en épousant Wendy. Non, à tes yeux, ce n’était qu’une connexion amicale très profonde que tu rêvais d’avoir avec les descendants du jeune homme. Ce n’est que plus tard, à l’adolescence, que tu remarquas ces regards langoureux qu’échangeaient les deux anciens compagnons. Que tu te mis à avoir des doutes quant à tes vrais parents. Car tu as fini par comprendre les disputes qui éclataient sans cesse entre Clochette et Terence. Ton père (l’était-il vraiment ?) reprochait à ta mère l’amour qu’elle portait à Peter et non pas à lui. Et à ce moment-là, quelque chose se brisa en toi. Tu étais toujours terriblement fière du conte auquel tu appartenais, la magie de ces histoires étant plus forte que tout, mais tu pris le parti de ton géniteur en te braquant contre ta mère. Malgré tout, tu étais triste de voir ta famille imploser de la sorte et tu te fis la promesse que plus tard, jamais tu ne deviendrais comme ta mère.
you've been good or badTu adresses un sourire timide au jeune homme en face de toi. Ton cœur se met à battre la chamade, comme à chaque fois. Il ne te faut que quelques secondes pour t’enticher à nouveau, et tu sais pertinemment au fond de toi que dans quelques jours, quelques semaines, l’étincelle ne sera déjà plus. Pourtant, tu t’entêtes encore et toujours, persuadée qu’un jour tu trouveras ton prince charmant. Que celui-là te fera rire aux éclats plutôt que te faire pleurer toutes les larmes de ton corps. Il est là, quelque part, et ton cœur n’en peut plus de l’attendre.

☆ ☆ ☆

Comme l’a été ta mère avant toi, tu es particulièrement émotive et sensible. Il ne se passe pas un jour sans que tu ressentes de la joie, de la tristesse, de la colère. Tu es en proie à tes sentiments à chaque instant, menaçant de céder à leur force. Tu parviens toutefois à les dissimuler bien mieux que ta génitrice, même si parfois cela t’est difficile. A force de te sentir trop émotive face à la vie, tu t’es forgée cette carapace derrière laquelle il t’arrive de te cacher.

☆ ☆ ☆

Au premier abord, tu parais bien timide. Un petit sourire en coin, le regard baissé, tu traverses le couloir à la dérobée. On pourrait croire que tu n’aimes pas attirer l’attention, mais en réalité, c’est loin d’être le cas. Au fond, comme toute jeune fille de ton âge, tu aimerais être remarquée. Être importante dans la vie de quelqu’un. Parce qu’à la maison, ce n’est pas tous les jours facile. Entre ta mère qui se languit de Peter, et ton père qui le lui reproche constamment, tu n’aspires qu’à attirer les regards et te sentir aimée. Ce décalage entre ta personnalité introvertie d’enfant sage, et ce désir de reconnaissance, tu peines à mettre le doigt dessus et cela résulte en une maladresse que tu préférerais oublier. Tu ne sais pas si tu pourras un jour pardonner à ta mère d’avoir brisé votre famille, et tu ne te gênes pas pour le lui faire savoir.

☆ ☆ ☆

Lorsqu’on te connaît bien pourtant, tu es complètement désinhibée. Malicieuse à souhait, tu ne ressembles en rien à cette jeune fille timide que l’on croise sans la remarquer. Tu as le rire facile et une intelligence vive, ce qui fait que tu aimes faire les quatre cents coups, surtout avec ta meilleure amie et colocataire Lysea.

☆ ☆ ☆

S’il y a un trait que tu as également hérité de ta mère, mais que tu aurais préféré ne jamais avoir, c’est bien la jalousie. Ce sentiment de possessivité, puis d’envie lorsque tu vois un de tes proches s’entendre particulièrement bien avec quelqu’un d’autre, tu peines à le supporter. Pourtant, c’est plus fort que toi, tu ne peux t’empêcher de jalouser tous ces clins d’œil, ces inside jokes dont tu ne fais pas partie, et tu rumines parfois dans ton coin, comme si tu gardais une certaine rancune.

☆ ☆ ☆

En somme, tu es une jeune femme plutôt enjouée et désireuse d’être aimée. Vu l’importance que tu accordes aux émotions, bien que cachées, tu te retrouves souvent déçue de voir que les autres n’ont pas la même vision sur les sentiments que toi. Tes attentes sont parfois un peu trop élevées, ce qui cause en partie tes déceptions, mais tu finis toujours par te réajuster, même si cela te demande du temps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
we will find ourselves in neverland. ☆ (zaz)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maybe tomorrow, I'll find my way home.
» NARS RAJASTHAN
» (75) Catalogue de la bibliothèque de l'Ecole Polytechnique
» Craquage Semi Precious et Bloggers Obsessions (+ swatches) + autres !
» LYON' BiG CRAQUAGE !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
✎ happily ever after  :: it all started somewhere :: bedtime stories brought back to life :: histoires acceptées-
Sauter vers: